Partenaires :
AP-HP logo
Logo FHF
Logo FEHAP
URIOPSS logo
Logo Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
GEROND'IF, le gérontopôle d'Île-de-France
33, rue du Fer à Moulin, 75005 Paris (France) - Tél : 01-85-78-10-10 - Mail : contact@gerondif.org
  • Grey Twitter Icon
  • Gris LinkedIn Icône
  • Grey YouTube Icon
Nos thématiques de recherche

 

  • Le repérage précoce et la prise en charge de la fragilité des personnes agées

  • Les pathologies associées au grand âge, en particulier :

- maladie d’Alzheimer

- pathologies cardio-vasculaires

- oncogériatrie

  • Les effets secondaires des médicaments sur les personnes âgées fragiles 

  • Les parcours de soin et leur évaluation

  • La biologie de la longévité

  • La psychiatrie du sujet âgé 

  • La prise en charge de la dépression chez les personnes âgées

 

Nos ambitions concernant la recherche dans le domaine du grand âge

 

  • Constituer un espace de collaboration interdisciplinaire sur le vieillissement

  • Favoriser le développement des projets existants en Ile-de-France :

- Augmenter le nombre de centres participant à des cohortes 

- Augmenter le nombre d’inclusions

- Favoriser le recueil des données et la constitution de biobanques

  • Constituer une nouvelle cohorte régionale concernant les déterminants de la fragilité pouvant évoluer vers une perte d'autonomie. Cette cohorte a pour objectif d'inclure des sujets âgés ambulatoires non institutionnalisés pendant 6 ans.

 
 
Prévention

 

 

 

Etude EMMAP

(en cours de réalisation)

  • Contexte: Prif organise des ateliers de prévention, ouverts à tous les retraités franciliens de la CNAV, RSI et MSA. Gérond’if a été chargé d’évaluer l’efficacité des ateliers « équilibre en mouvement » qui font partie de cette offre de prévention.

  • Objet de l’étude: Evaluer l’efficacité des ateliers « équilibre en mouvement », sur la fonction musculaire des participants, par rapport à un groupe contrôle.

Objectif principal : mesurer l’impact des ateliers (12 séances en 3 mois) sur la vitesse de marche

Objectif secondaire : comparer les variations dans les deux groupes, des paramètres nutritionnels et musculaires tels que le poids, la force de préhension, la circonférence du mollet, le pourcentage en masse grasse et masse maigre…

Groupe témoin :participants des ateliers « mémoire » du Prif (12 séances en 3 mois).

  • Méthodologie : étude non-interventionnelle, prospective et comparative.
     

  • Nombre de sujets inclus : 520, 270 dans chaque groupe

  • Durée total de l’étude : 2 ans et 10 mois

  • Lieu de déroulement de l’étude : partout en Ile-de-France

  • Investigateur Coordonnateur : Pr. Agathe RAYNDAUD-SIMON, AP-HP

  • Promoteur: Gérond'if

  • Financement : Prif

 

 

 

Etude PREPAD

(en cours de soumission)

  • Contexte: Les actions de prévention et leur évaluation sont encore rares dans le domaine de la prévention de la fragilité. Cette étude vise à mettre en place une action de prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées non institutionnalisées, par le biais de l’activité physique.

  • Objet de l’étude: Mettre en place et évaluer une action collective, dans des communes (2 en phase pilote : Sevran et Aulnay-sous-Bois) en utilisant notamment des machines de musculation spécifiquement adaptées par une entreprise française.

Objectif principal : Évaluer l’impact d’un programme d’exercices physiques, réalisé avec des appareils de renforcement musculaire adaptés, sur la perte d’autonomie des actes de la vie quotidienne, chez la personne âgée de plus de 70 ans vivant à domicile.

Objectifs secondaires : Déterminer :

- La compliance au programme

- L’efficacité sur la fonction musculaire

- Le délai jusqu’à l’augmentation des aides professionnelles à domicile

- Le délai jusqu’à une hospitalisation ou une institutionnalisation

- L’impact sur la qualité de vie de la personne âgée

- L’intérêt médico-économique

  • Méthodologie: Étude interventionnelle, randomisée, prospective, comparative, à 2 bras (interventionnel et contrôle).

  • Nombre de sujets inclus : 288 (144 dans chaque groupe)

  • Durée totale de l’étude : 18 mois

  • Lieu de déroulement de l’étude : Paris, Sevran et Aulnay-sous-Bois

  • Investigateur Coordonnateur : Pr. Véronique FRANCOIS FASILLE, AP-HP

  • Promoteur: Gérond'if

  • Financement : PHRC 2017, Conférence des Financeurs du 93

 

Etude NutriActif

(en cours de soumission)

  • Contexte : Une personne âgée hospitalisée sur deux est dénutrie. Cet état de dénutrition s’aggrave en général pendant l’hospitalisation. Dans ces cas, la fonte musculaire liée à l’insuffisance des apports alimentaires et à l’immobilisation se traduit par l’apparition ou l’aggravation des troubles de la mobilité et de la dépendance. Les actions limitées à l’hôpital ne suffisent pas à réduire le risque de réhospitalisation, il est essentiel de continuer ces actions au domicile.

 

  • Objet de l’étude : Mettre en place et évaluer un programme de prise en charge au domicile, associant soutien nutritionnel (SN) et activité physique adaptée (APA), auprès de personnes âgées dénutries ou à risque de dénutrition, sortant de l’hôpital pour rentrer au domicile.

 

Objectif principal : Evaluer l’effet d’une prise en charge associant soutien nutritionnel et activité physique adaptée, sur l’autonomie des personnes âgées sortant de l’hôpital pour rentrer à leur domicile. 

Objectifs secondaires : Déterminer les effets de cette prise en charge sur :

- Le statut nutritionnel

- Le statut fonctionnel

- La qualité de vie

- Le fardeau de l’aidant (si applicable)

Dimension médico-sociale et sociologique : évaluation coût/efficacité, coût/utilité, et conditions d'acceptabilité, d’implémentation et de généralisation du dispositif.

  • Méthodologie: Étude interventionnelle, randomisée, prospective, comparative, à 4 bras (1 : groupe témoin, 2 : groupe APA, 3 : groupe SN et 4 : intervention mixte APA+SN).

  • Nombre total de sujets inclus : 400 personnes âgées (100 par groupe) + 150 aidants familiaux

  • Durée totale de l’étude : 2 ans

  • Lieu de déroulement de l’étude : Paris intra-muros

  • Investigateur Coordonnateur : Pr. Agathe RAYNAUD-SIMON, AP-HP

  • Promoteur: Gérond'if

  • Financement :Conférence des Financeurs de Paris

 

Les cohortes

 

 

Cohorte IPC (Centre d'investigation préventive et clinique)

(en cours de réalisation)

  • Contexte: Les études mettant en évidence les déterminant de la perte d’autonomie sont rares.Créer une cohorte longitudinale de patients ambulatoires, autonomes, ayant consulté en centre IPC permettra d’apporter plus d’informations sur les déterminants du risque de la perte d’autonomie.

  • Objet de l’étude :Suivre une cohorte de sujets âgés de plus de 65 ans, s’étant rendu dans un centre IPC pour réaliser un Examen Périodique de Santé (EPS), dans le cadre de l’Examen Périodique de Santé gratuit proposé par l’Assurance Maladie.

Objectif principal : Mettre en évidence des déterminants du risque de perte d’autonomie chez des sujets âgés non dépendants.

Objectifs secondaires : Suivre de près l’évolution des sujets en termes de :

- Hospitalisations non programmées

- Survenue de troubles cognitifs et de dépression

- Survenue de chutes et de fractures

- Survenue d’une dénutrition

- Survenue de nouvelles maladies (cancer, pathologies cardio-vasculaires, pathologies neurologiques ...)

- Entrée en institution

  • Méthodologie de l'étude :Étude observationnelle, prospective.

  • Durée totale de l’étude : 10 ans

  • Lieu de déroulement de l’étude : Centre IPC

  • Investigateur Coordonnateur : Pr. Olivier HANON, AP-HP

  • Promoteur: Gérond’if

  • Financement: Gérond'if

 

 

Cohorte ELCAPA (ELderly CAncer PAtient)

(en cours de réalisation)

  • Contexte : Valider les résultats des essais thérapeutiques sur les sujets âgés atteints de cancer afin d'adapter les traitements anticancéreux en faveur de cette population.

  • Objet de l’étude : Suivre une cohorte de sujets âgés de 70 ans et plus, atteints de tout type de cancer, adressés à un gériatre pour une évaluation gériatrique standardisée.

Objectif principal de l’étude :Déterminer la fréquence de non réalisation du plan de traitement anticancéreux et de chaque type de traitement chez les patients âgés atteints d’un cancer solide.

Objectif secondaire :Identifier les facteurs associés à cette non réalisation du plan de traitement, en réalisant un suivi standardisé comprenant le recueil de la survie globale, de la progression de la maladie, de la survie spécifique, de la réalisation du plan de traitement, des modifications du plan de traitement initial, de la perte d’autonomie, des toxicités et des hospitalisations...

  • Méthodologie de l'étude : étude observationnelle, prospective, multicentrique

  • Nombre de sujets inclus dans le étude : 6000

  • Durée de l’étude : 15 ans

  • Lieu de déroulement de l’étude : 19 UCOG de la région Ile-de-France

  • Investigateur Coordonnateur : Pr. Philippe CAILLET, AP-HP

  • Financement : INCA, UPEC, Cancéropôle d’Ile-de-France, CEPIA, Gérond’if

 

Cohorte INSIGHT

(en cours de réalisation)

  • Intérêt de l’étude: INSIGHT est une étude innovante sur la maladie d’Alzheimer, et l’une des 1ères au monde à suivre des sujets sains à risque. L’intérêt de cette étude est de mieux connaitre l’évolution naturelle des états précliniques (processus dynamiques)  de la maladie d’Alzheimer (MA), afin de proposer une prise en charge  des sujets à risque pour retarder le début des signes cliniques.

  • Objet de l’étude: Suivre plus de 400 sujets, âgés de 75 à 85 ans, en bonne santé et se plaignant de leur mémoire.

Objectif principal : Analyser les différences de charge amyloïde entre les sujets « prodromaux » susceptibles d’évoluer vers une MA et les sujets sains.

Objectifs secondaires :

- Identifier l’évolution du processus physiopathologique et étudier les signes précoces (anomalies à l’IRM, la TEP ou l’EEG, performances cognitives, perturbations dans la vie quotidienne, bilans sanguins et biomarqueurs du liquide céphalo-rachidien) évocateurs d’une MA.

- Déterminer les facteurs de risques et les facteurs déclenchants de la MA

- Établir des corrélations entre les données obtenues à l’IRM et celles des TEP concernant la charge amyloïde des participants

- Proposer des pistes thérapeutiques efficaces

  • Méthodologie de l'étude : étude observationnelle monocentrique

  • Nombre de sujets inclus : 350

  • Durée de l’étude : 5-6 ans

  • Lieu de déroulement de l’étude : Paris, site de l’IM2A à l’Hôpital La Pitié-Salpêtrière

  • Investigateur Coordonnateur :Pr. Bruno DUBOIS

 

Cohorte FRAGILITÉ

(en cours de soumission)

  • Objectifs  de l’étude : Suivre 2000 sujets suspects de fragilité selon le questionnaire recommandé par l’HAS (Gérontopôle de Toulouse), inclus lors d’une consultation de gériatrie en centre de prévention ou HDJ fragilité.

 

Objectif principal : Mettre en évidence des déterminants cliniques et biologiques de la perte d’autonomie chez des sujets âgés non dépendant potentiellement fragiles.

Objectifs secondaires : Mettre en évidence chez ces sujets;  les déterminants cliniques et biologiques du risque de:

- Hospitalisations non programmées

- Mortalité

- Entrée en institution

- Survenue de troubles cognitifs et de dépression

- Survenue de chutes et de fractures

- Survenue d’une dénutrition

- Survenue de nouvelles maladies (cancer, pathologies cardio-vasculaires, pathologies neurologiques ...)

Évaluer l’impact de l’impression subjective du gériatre et du patient sur la perte d’autonomie

  • Méthodologie de l'étude : Étude non interventionnelle, multicentrique, prospective

  • Nombre de sujets inclus : 2000

  • Lieu de déroulement: Ile-de-France

  • Durée totale de l'étude: 5 ans

  • Investigateur Coordonateur: Pr. Olivier HANON, AP-HP

  • Promoteur: Gérond'if

  • Financement: Gérond'if

 
 
 
 ©YvesGellie
 ©YvesGellie
 
Essais cliniques

 

Projet SAFIR

 

  • Objet de l’étude : évaluer un nouvel anticoagulant oral, le Rivaroxaban, chez les personnes âgées de plus de 80 ans avec fibrillation atriale non valvulaire. L’étude consiste précisément à l’évaluer les qualités métrologiques de deux scores hémorragiques (HEMORR2HAGES et HAS-BLED) sur la survenue des hémorragies majeures et non majeures cliniquement pertinentes , chez les sujets très âgés (plus de 80 ans) avec fibrillation atriale non valvulaire, traité par le Rivaroxaban
     

  • Domaine scientifique : recherche médicale, cardio-gériatrie
     

  • Le projet d’étude comporte les dimensions suivantes :

    • Description des caractéristiques des sujets inclus dans la cohorte

    • Calcul de la valeur prédictive des scores HEMORR2HAGES et HAS –BLED pour les hémorragies majeures et non majeures cliniquement pertinentes

    • Création d’un nouveau score du risque hémorragique adapté pour cette population spécifique et le traitement avec NACO

    • Evaluation de l’incidence et des déterminants des événements majeurs (hémorragie majeure, hospitalisation, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, événement thromboembolique, décès)

    • Mesure de l’observance et la persistance au traitement avec Rivaroxaban, avec les scores Morisky et O2

    • Mesure des caractéristiques gériatriques (cognition, dépression, chutes, état nutritionnel, autonomie, comorbidités, fonction rénale, environnement social) au début et après un an de suivi
       

  • Porteur de projet (promoteur) : CEMKA-EVAL
     

  • Investigateur principal : Pr Olivier HANON, Université Paris 5, Hôpital Broca, AP-HP Paris
     

  • Investigateurs : médecins gériatres ou cardiologues exerçant en France métropolitaine
     

  • Calendrier : étude de 24 mois entre mars 2014 et mars 2016, rapport final de l’étude en décembre 2016
     

  • 1100 patients suivis dans 50 centres
     

 EHPAD 

Enquête un jour donné sur la fibrillation auriculaire en EHPAD

(finalisée)
 

  • Objet de l’étude : évaluer dans la population des sujets résidant en EHPAD ayant une fibrillation auriculaire ou un antécédent de fibrillation auriculaire, les pratiques en termes de prise en charge, prenant en compte les nombreuses comorbidités associées.
     

  • Méthodologie : Étude non-interventionnelle, rétrospective.

  • Nombre total de sujets inclus: 1300

  • Lieu de déroulement de l'étude: 88 EHPADs d'Ile-de-France

  • Investigateur coordonateur : Pr Olivier HANON, AP-HP

  • Promoteur : Gérond’if

  • Financement: Gérond'if

Étude d’IDE de nuit en EHPAD

(en cours de réalisation)

  • Contexte du projet : Depuis 2013 l’ARS Ile-de-France a lancé l’expérimentation IDE de nuit consistant en la création d’un poste d’infirmier « mobile » de nuit en EHPAD dans le but d’améliorer la continuité des soins et de diminuer les hospitalisations en urgence des résidents.  Ces infirmiers, salariés par un EHPAD « tête de pont », sont amenés à intervenir dans trois EHPAD identifiés dans chaque département. 

Cette expérimentation a pour objectifs : 

- Améliorer l’orientation des résidents aux horaires nocturnes en contribuant à mieux déceler les situations à risques, favoriser le recours au SAMU Centre 15 le cas échéant et identifier les admissions en urgence évitables, dans le cadre de procédures préétablies et en partenariat avec les SAMU Centre 15.

- Améliorer la prise en charge des retours d’hospitalisations des résidents.

- Améliorer la continuité des soins en EHPAD, en sécurisant les équipes.

- Améliorer la formation des personnels de nuit en EHPAD.

  • Objet de l’étude : L’étude médico-économique lancée en 2016 a pour objectif d’évaluer  l’impact réel du dispositif expérimental d’IDE mutualisées de nuit en EHPAD sur l’amélioration du parcours de santé des personnes âgées. 

Objectif principal: Évaluer  l’impact réel du dispositif expérimental d’IDE mutualisées de nuit en EHPAD sur l’amélioration du parcours de santé des personnes âgées. 

Objectif secondaire: d’évaluer la pertinence médico-économique de ce dispositif (rapport coût /utilité) afin d’en évaluer l’intérêt en comparaison avec d’autres modes d’accompagnement la nuit (astreinte téléphoniques, télémédecine, HAD, etc.). 
 

  • Méthodologie : Étude observationnelle contrôlée, non-randomisée, avec volet prospectif et volet rétrospectif.

  • Durée de la recherche : La durée totale de l'étude est de 22 mois (septembre 2016- juin 2018)

 

  • Responsable scientifique : Professeur Olivier HANON, Hôpital Broca , AP-HP    

  • Promoteurs : ARS Ile-de-France, Gérond’if

  • Financement: ARS Ile-de-France

MIEUX VIEILLIR

C'EST MIEUX VIVRE