Webinaire de restitution des résultats de l’étude ROSIE sur l’expérimentation de robots en gériatrie



Gérond’if lançait en 2017 le projet ROSIE avec le soutien du groupe Malakoff Humanis et de la CNSA. Il a été réalisé en partenariat avec le Broca Living Lab (Hôpital Broca AP-HP), la chaire Hospinnomics (Paris School of Economics, AP-HP), et avec la contribution de l’EA 2694 « Santé Publique : Epidémiologie et Qualité des Soins » de l’Université de Lille. Ce programme visant à répertorier en France les expérimentations et pratiques mobilisant les robots sociaux en gériatrie, livre aujourd’hui ses résultats en vidéo.


Une étude sur l’expérimentation des robots sociaux dans les établissements gériatriques


L’usage de robots sociaux pour pallier la perte d’autonomie des sujets âgés s’est répandu depuis quelques années au sein des établissements gériatriques français. Dotés de traits humanoides ou animaux plus ou moins réalistes, ces technologies invitent leurs interlocuteurs à engager des interactions. Par cela, ils constituent des outils utiles pour permettre de stimuler cognitivement, psychologiquement et socialement les plus âgés afin d’améliorer leur bien-être physique et psychologique. Cependant, le recours à ces technologies en gériatrie n’est pas encore soumis à un cadre commun. Il est donc difficile pour les professionnels d’avoir une visibilité sur les usages de robots sociaux.


Le projet ROSIE a permis de capitaliser l’ensemble des expériences impliquant ces dispositifs novateurs au service des personnes âgées, afin de structurer un cadre clair pour guider les pratiques futures. Pour cela, trois types de robots sociaux ont été inclus dans l’étude : PARO, NARO et PEPPER. Dans le but de couvrir la diversité des interrogations sur le sujet, la démarche poursuivie par le projet fut pluridisciplinaire et s’est appuyée sur les dimensions cliniques, organisationnelles, économiques, sociales et éthiques.


En s’appuyant sur la littérature scientifique et sur l’avis d’experts sur les robots sociaux en gériatrie et gérontologie, le projet a permis d’élaborer une série d’outils de travail opérationnels pour éclairer les choix des professionnels engagés dans la conception, l’implémentation et la pérennisation de ces interventions à médiation robotique :


• Guide des bonnes pratiques professionnelles ;

• Charte éthique ;

• Guide d’évaluation médico-économique.


Ces guides sont à destination de chercheurs, cliniciens, directeurs d’établissements, professionnels de l’accompagnement et décideurs, et permettront ainsi de faciliter l’usage des robots sociaux et d’éviter le double écueil entre techno-scepticisme et techno-idolâtrie.


En parallèle de l’étude, un projet artistique sur la relation personnes âgées et robots a été mené en collaboration avec l’artiste et plasticien Yves Gellie. Associant un film fictionnel " Rosie " et une exposition itinérante de 10 photographies, ce projet avait pour vocation de nourrir la réflexion sur l’usage de la robotique sociale en gériatrie et de sensibiliser les professionnels, visiteurs et résidents d’établissements gériatriques sur ces nouveaux outils de médiation.


Revoir le webinaire de présentation des résultats du projet Rosie


Afin de présenter les résultats de cette étude, Gérond'if a organisé le mardi 29 juin 2021 un webinaire. Cette conférence en ligne a présenté les principaux résultats du projet étayés par des témoignages de professionnels du terrain, une interview du Pr Kodate sur les différences culturelles influençant les conditions d’implémentation des robots sociaux en gériatrie et gérontologie, et d’une table ronde réunissant des experts autour de l’éthique associée à l’usage de ces robots.


Au programme :


> Synthèse des résultats du projet ROSIE

  • Pr Anne-Sophie Rigaud, chef de pôle gériatrique à l’Hôpital Broca AP-HP

  • Étienne Berger, chercheur au Broca Living Lab

  • Maribel Pino, directrice du Broca living Lab

  • Benoit Dervaux, économiste de la santé, responsable de la cellule innovation au CHRU de Lille

  • Jean-Claude Dupont, directeur adjoint de la Chaire Hospinnomics (AP-HP/ PSE paris school of economics)

  • Faustine Emmanuel, assistante de recherche à la Chaire Hospinnomics PSE paris school of economics)


> Retours d’expérience des professionnels du terrain issus d’établissements ayant participé au projet pour les robots Paro et NAO


> « L’usage des technologies dans les soins aux personnes âgées à travers le monde »

  • Naonori Kodate, professeur agrégé de politique sociale à l’Université nationale d'Irlande à Dublin (UCD) et directeur du Centre UCD d'études japonaises (UCD-JaST)


> Table ronde « L’éthique associée à l’utilisation des robots sociaux en gériatrie »

  • Modérateur : Serge Tisseron, psychiatre, docteur en psychologie HDR, spécialiste des interrelations entre l’homme et ses artefacts, membre de l’Académie des technologies Intervenants :

  • Pr Anne-Sophie Rigaud, chef de pôle gériatrique à l’Hôpital Broca AP-HP

  • Fabrice Gzil, philosophe à l’Espace éthique Île-de-France, en charge des réseaux

  • Solenne Brugèr, avocate, Cabinet b Ethics




Communiqué de presse du webinaire Rosie
Download • 340KB


Posts à l'affiche
Posts Récents