Étude sur les perceptions et les expériences de la crise Covid-19 des infirmiers et de leurs proches


La Chaire Recherche Sciences Infirmières APHP - Université Sorbonne Paris Nord s’est intéressée à travers l’étude Covid-Nintu aux perceptions et aux expériences de la crise sanitaire des infirmiers ayant travaillé auprès de patients infectés au cours du premier confinement. Les résultats de cette recherche ont fait l’objet d’un film témoignage, réalisé avec le soutien de Gérond’if, le gérontopôle d’Île-de-France, mettant en lumière le ressenti, le vécu et les craintes exprimés par ces soignants et leurs proches.


Il y a plus d’un an, l’apparition du nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) a entraîné une crise sanitaire majeure pour les systèmes de santé. En effet, la rapide propagation de la Covid-19 s’est accompagnée d’un afflux massif de personnes infectées vers les établissements de santé. Afin de les prendre en charge, la capacité d’accueil des hôpitaux a été augmentée. Cela fût possible notamment grâce au redéploiement de l’ensemble des professionnels de santé vers les unités dédiées aux personnes infectées. Parmi ces professionnels, les infirmiers, positionnés en première ligne, ont affronté des conditions de travail difficiles du fait de leur exposition au virus et au risque inhérent de contamination.


Dans l’objectif de mieux définir la représentation sociale et la perception de la crise sanitaire liée à la Covid-19 par les infirmiers en première ligne et leur famille, une étude qualitative « Covid-Nintu » a été menée par la Chaire Recherche Sciences Infirmières AP-HP - Université Sorbonne Paris Nord. Cette recherche portait sur les perceptions et les expériences de la crise sanitaire des infirmiers – particulièrement exposés à un risque psychologique et physique accru compte tenu de leur positionnement auprès des patients infectés. Dans le cadre de cette étude, des entretiens vidéo semi-directifs par visioconférence ont été réalisés. Au total, 97 entretiens semi-directifs ont été menés auprès de 49 infirmiers et 48 proches de ces soignants, par une équipe de 6 investigateurs. 27% des professionnels interviewés, travaillaient en Ehpad, ou au sein d’un service gériatrique.


Le vécu des infirmiers et de leurs proches en 6 paradoxes et 4 sentiments


L’analyse de ces différents témoignages a fait émerger 6 paradoxes :

  • Le paradoxe du silence : le bruit médiatique permanent en regard du silence assourdissant subi par les soignants

  • Le paradoxe du héros : les soignants sont considérés comme des super-héros applaudis aux balcons en regard de leur impuissance et de leur épuisement

  • Le paradoxe de l'échange symbolique : les soignants sont dépossédés d’une partie de leur vie personnelle et professionnelle au profit d’un enrichissement émotionnel fort

  • Le paradoxe de l'apprentissage : la mobilisation des étudiants infirmiers sur le terrain en regard d’objectifs d’apprentissage interrompus

  • Le paradoxe des effectifs : le sureffectif de certains services au regard du manque de personnel dans d’autres

  • Le paradoxe de l'incertitude : la certitudes des savoirs et des compétences en regard de l’inconnu et de l’angoisse.

Les résultats de cette recherche ont également fait ressortir 4 sentiments sous-jacents liés à ces paradoxes : la peur, la colère, la fierté et la souffrance.


Accéder à la présentation des résultats : https://fr.calameo.com/read/005482143ad142fc279e5?authid=U2JVVh50r2qP


Afin d’illustrer ces résultats, la Chaire Recherche Sciences Infirmières a réalisé un film témoignage mettant en lumière les émotions exprimées par les soignants et leur proches au travers de ces 6 paradoxes. Ce film a été réalisé en collaboration avec Gérond’if, le gérontopôle d’Île-de-France et diffusé lors de la présentation de l’étude le 4 mars 2021 au cours du premier webinaire Gérond’if sur le vieillissement.



Pour aller plus loin, retrouvez la présentation intégrale des résultats de l'étude faite par Stéphanie Chandler-Jeanville, IADE, PhDs, Chaire Recherche Sciences Infirmières, Laboratoire Educations et Pratiques en Santé, Université Sorbonne Paris Nord / Service d'Anesthésie, Hôpital Avicenne AP-HP, au cours du premier webinaire Gérond’if sur le vieillissement.



Posts à l'affiche
Posts Récents