Comment se protéger de la dénutrition : Les conseils de Sarah MANSOURI, diététicienne-nutritionniste


L’alimentation joue un rôle capital sur notre santé et ce d’autant plus avec l’avancée en âge. La perte d’appétit, le changement des habitudes de vie ou encore la survenue de problèmes de santé influencent la façon dont nous mangeons. Une alimentation insuffisante et non adaptée peut entraîner un état de dénutrition. Sarah MANSOURI, diététicienne-nutritionniste à l'hôpital Bretonneau AP-HP, vous éclaire sur les habitudes à adopter pour prévenir la dénutrition ou lorsque celle-ci est déjà installée.



Gérond’if : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre travail en tant que diététicienne- nutritionniste à l'hôpital Bretonneau AP-HP ?


Sarah MANSOURI : Je suis diététicienne- nutritionniste à l'hôpital Bretonneau depuis avril 2019. Je suis engagée dans la prise en soin de la personne âgée et la lutte contre la dénutrition au quotidien que ce soit en court séjour, SSR (Soins de Suite et de Réadaptation), USLD (unité de soins de longue durée), ainsi qu’en USP (Unité de Soins Palliatifs). J’interviens auprès des patients et je participe aux actions de formation continue des soignants du site. J'assure également le lien entre le service de restauration et les services de soins. Comment savoir si je suis dénutri ?

Vous avez constaté une altération de l'appétit ayant entraîné une diminution de la consommation alimentaire où vos vêtements sont devenus trop larges ou encore vous avez constaté une perte de poids ? Cela peut être un signe de dénutrition. Parlez-en avec votre médecin. Quelles sont les habitudes alimentaires à adopter pour prévenir la dénutrition ? Avoir une alimentation équilibrée et variée. Évitez de sauter des repas. Fractionnez l'alimentation en cas de perte d'appétit, en ajoutant par exemple des collations Enrichissez votre repas si vous êtes fatigué.

Pratiques une activité physique régulière. Quels sont les aliments à privilégier en cas de dénutrition ? Privilégiez les aliments qui permettront d'apporter beaucoup d'énergie dans un faible volume. Pour cela enrichissez vos préparations à l'aide : - d'aliments protéiques tels que la poudre de lait (dans votre yaourt ou votre soupe par exemple), fromage ou fromage fondu, œuf ... - d'aliments énergétiques tels que le beurre, l'huile, de la crème fraîche entière... Enfin, si cela reste insuffisant des Compléments Nutritionnels Oraux peuvent vous être proposés. Il en existe sous différentes formes : boissons fruitées, lactées, soupe, crème dessert, biscuits, etc.


Pour aller plus loin : Le guide nutrition à partir de 55 ans

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
Partenaires :
AP-HP logo
Logo FHF
Logo FEHAP
URIOPSS logo
Logo Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
logo dim.png
GEROND'IF, le gérontopôle d'Île-de-France
33, rue du Fer à Moulin, 75005 Paris (France) - Tél : 01-85-78-10-10 - Mail : contact@gerondif.org

© 2017 Gérond'if - Mentions légales

  • Grey Twitter Icon
  • Gris LinkedIn Icône
  • Grey YouTube Icon