Les confidences de Madeleine, 76 ans confinée à Paris

June 15, 2020

 

[ Interview ] Les participants des ateliers citoyens Solid’Âge ont accepté de nous livrer leur ressenti, nous raconter leur vécu, une anecdote sur leur quotidien pendant cette crise sanitaire. Rencontre avec Madeleine, 76 ans, retraitée, investie depuis plus de 10 ans au sein d’une association qui aide à combattre l'isolement en créant du lien social avec des personnes de toutes générations. Elle est également impliquée dans la vie locale en tant que membre du conseil des seniors et des aidants familiaux de la Mairie du 6ème Arrondissement. Depuis le début de l’année, elle partage au fil des ateliers citoyens Solid'Âge, sur le sujet de la prévention, son expérience du vieillissement et d’aidante pendant plusieurs années auprès de son époux. Aujourd’hui, elle a accepté de nous confier son témoignage, ses réflexions sur le confinement.
 
Gérond’if :  Qu’est-ce que le confinement vous a inspiré ?
Madeleine : Un passage obligatoire pour enrayer la pandémie.
 
Tout au long de cette période de confinement…

  • Ce que j’ai apprécié malgré tout : Ralentir le rythme de ma vie.

  • Ce que j’ai le moins apprécié : Ne plus être libre de mes sorties.

  • Ce que j’ai appris ou découvert : Utiliser l’application WhatsApp !

  • Ce que j’ai aimé voir : Le travail de ceux qui ont assuré le quotidien.

  • Ce que j’ai détesté entendre : Les informations à la radio et à la télévision.

  • Ce qui m’a fait rire : Les vidéos drôles reçues de mes amies.

  • Ce qui m’a surpris : L'insouciance de certaines personnes face au virus.

  • Ce qui m’a agacée : Ne pas avoir de masque pour faire mes courses.

  • Ce qui m’a inquiétée : Être malade d'autre chose que le Covid-19 et ne pas pouvoir voir mon médecin.

  • Ce qui m’a manquée : Ne plus rencontrer physiquement mes proches.


Pendant le confinement, diriez-vous que vous étiez plutôt …

  • Débordée ou détendue : Détendue. La vie était au ralentie.

  • Optimiste ou dubitative : Optimiste. J’étais en contacts réguliers par téléphone ou par mail avec mes proches pour prendre de leurs nouvelles, échanger, et leur remonter le moral en cas de besoin.

  • Sportive ou pantouflarde : Sportive. Je fais la pratique régulière du Tai Chi et du Yoga pour garder la forme.

  • Connectée ou déconnectée : Connectée. WhatsApp pour garder le contact avec l’extérieur !

  • Créative ou rêveuse : Créative et rêveuse. J’ai réfléchi à mes projets pour l’après confinement.

  • Gourmande ou diététique : Gourmande et diététique. J'ai fait plus de cuisine mais saine !


Une petite anecdote sur ce confinement ?

Une commande par Internet qui n'est jamais arrivée et le vendeur a réceptionné le colis un mois après, avec la mention « refusé » ???

 

Gérond’if enquête sur l’impact du confinement sur les personnes âgées à domicile en Île-de-France

Gérond’if mène une enquête visant à recueillir le sentiment et le vécu des personnes retraitées d’Île-de-France durant la période de confinement afin de leur donner la parole mais aussi de comprendre l’impact de ce confinement aux plans psychologique et social. Cette enquête vise également à apporter des pistes d’améliorant pour la gestion de l’après crise.

Pour participer vous devez avoir plus de 60 ans, être retraité, vivre en Ile-de-France et être confiné chez vous.


Il vous faudra environ 15 minutes pour remplir ce questionnaire.

En savoir plus
 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
Partenaires :
AP-HP logo
Logo FHF
Logo FEHAP
URIOPSS logo
Logo Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
logo dim.png
GEROND'IF, le gérontopôle d'Île-de-France
33, rue du Fer à Moulin, 75005 Paris (France) - Tél : 01-85-78-10-10 - Mail : contact@gerondif.org

© 2017 Gérond'if - Mentions légales

  • Grey Twitter Icon
  • Gris LinkedIn Icône
  • Grey YouTube Icon