Partenaires :
AP-HP logo
Logo FHF
Logo FEHAP
URIOPSS logo
Logo Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
GEROND'IF, le gérontopôle d'Île-de-France
33, rue du Fer à Moulin, 75005 Paris (France) - Tél : 01-85-78-10-10 - Mail : contact@gerondif.org
  • Grey Twitter Icon
  • Gris LinkedIn Icône
  • Grey YouTube Icon

8 mars 2018

l’étude INSIGHT montre l’existence de mécanismes de compensation chez les sujets porteurs de lésions pour maintenir leurs performances intellectuelles et mnésiques

 

L’étude INSIGHT-preAD (pour “INveStIGation of AlzHeimer’s PredicTors in subjective memory complainers – Pre Alzheimer’s disease”

L’étude INSIGHT-preAD, dirigée par le Pr Bruno Dubois et menée par des équipes AP-HP, Inserm, CNRS et Sorbonne Université au sein de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) et de l’Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer (IM2A), à l’Hôpital Pitié Salpêtrière AP-HP, vise à observer les facteurs de développement de la maladie d’Alzheimer, chez des sujets sains* âgés de 70 à 85 ans.

​Le 27 février 2018 des nouveaux résultats sur cette étude ont été publiés dans la revue The Lancet Neurology.  Ces résultats suggèrent à 30 mois de suivi, que la présence de lésions amyloïdes n’a pas d’impact sur la cognition et le comportement des sujets qui en sont porteurs.

Les équipes ont analysé l’ensemble des données recueillies au démarrage de l’étude (n=318) et à deux ans, en plus d’une évaluation clinique des sujets volontaires à 30 mois de suivi. Ces analyses n’ont pas mis en évidence un changement significatif entre les sujets amyloïdes positifs et ceux négatifs pour l’ensemble des marqueurs comportementaux, cognitifs, fonctionnels observés ainsi qu’en neuro-imagerie.

En revanche, l’électroencéphalogramme a montré, chez les patients porteurs de lésions (n=83), une modification de l’activité électrique au niveau des régions antérieures du cerveau, notamment frontales. Ce qui suggère l’existence de mécanismes de compensation des performances intellectuelles et mnésiques.

Après deux ans et demi de suivi, seuls quatre sujets ont progressé vers la maladie d’Alzheimer. A leur entrée dans l’étude, ces patients présentaient des facteurs prédictifs, comme un volume hippocampique diminué, un âge plus avancé et une concentration de lésions amyloïdes plus élevée. Il sera intéressant de déterminer si ce constat se vérifie toujours après une plus longue période de suivi. 

​*MMSE ≥27, Clinical Dementia rating score égale à 0 et Free and Cued selective Reminding Test (FCSRT) score ≥41.

MIEUX VIEILLIR

C'EST MIEUX VIVRE